Intenses combats à Gaza sur fond de pourparlers pour libérer les otages


20 novembre 2023

Les forces israéliennes étendent encore lundi leurs opérations contre le Hamas dans le nord de la bande de Gaza sur fond de pourparlers visant à libérer des otages entre les mains du mouvement terroriste en échange d'une trêve dans les combats. De violents combats ont eu lieu dimanche dans le centre de Gaza-Ville avec des tirs de chars israéliens répondant à ceux des lance-roquettes des terroristes palestiniens, et les frappes aériennes se sont intensifiées en soirée. Tsahal a affirmé continuer "à étendre ses opérations dans de nouveaux quartiers de la bande de Gaza", notamment dans le secteur de Jabaliya. Cinq soldats ont été tués, portant à 64 le nombre de militaires tués à Gaza depuis le début de la guerre, a précisé l'armée.

Israël : le coût de la guerre s'élève à un milliard de shekels par jour

De hauts responsables du ministère israélien des Finances ont présenté dimanche soir au cabinet de guerre le coût des combats. Celui-ci s'élève à environ un milliard de shekels (246 millions d'euros) par jour comprenant la solde des réservistes, le coût des heures de vol, du carburant, de la nourriture et des munitions. Les professionnels du ministère des Finances ont également indiqué que le budget de la défense devra être augmenté l'an prochain.

Cargo capturé en mer Rouge : le Japon approche directement les rebelles Houthis

Le Japon a déclaré lundi qu'il approchait "directement" les rebelles Houthis au Yémen après la capture ce week-end en mer Rouge d'un navire cargo avec 25 membres d'équipage, anciennement propriété d'un homme d'affaires israélien, qui l'a revendu a un groupe nippon de transport maritime.

"Nous communiquons avec Israël, et en plus d'approcher directement les Houthis, nous invitons instamment l'Arabie saoudite, Oman, l'Iran et d'autres pays concernés à réclamer aux Houthis que le bateau et ses membres d'équipage soient rapidement relâchés", a déclaré la ministre japonaise des Affaires étrangères Yoko Kamikawa.

L'armée israélienne élimine trois commandants du Hamas

"Les opérations terrestres à l'intérieur de la bande de Gaza se poursuivent et les forces opèrent sur le territoire de la bande de Gaza tout en dirigeant avions et drones pour éliminer les terroristes et leurs infrastructures", a indiqué l'armée israélienne. "Trois commandants de compagnie du Hamas ont été éliminés et l'entrepôt militaire où ils se cachaient a été détruit".

Le monde doit agir d'urgence pour mettre fin à "la catastrophe humanitaire" à Gaza, selon la Chine

La communauté internationale doit agir d'urgence pour mettre fin à la "catastrophe humanitaire" qui se déroule à Gaza, a déclaré lundi le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, à des diplomates de pays arabes et à majorité musulmane. "Œuvrons ensemble pour calmer rapidement la situation à Gaza et rétablir la paix au Moyen-Orient dès que possible", a déclaré M. Wang lors de son discours d'ouverture à Pékin. "Une catastrophe humanitaire se déroule à Gaza", a-t-il déclaré aux hauts diplomates de la délégation. "La communauté internationale doit agir de toute urgence et prendre des mesures efficaces pour empêcher que cette tragédie ne s'étende", a souligné M. Wang.

Arabie saoudite : "La communauté internationale doit arrêter Israël"

Le ministre des Affaires étrangères de l'Arabie saoudite, Fayçal ben Farhan, s'est exprimé sur la guerre à Gaza, déclarant que "la communauté internationale doit prendre ses responsabilités et arrêter Israël. Nous appelons à un cessez-le-feu immédiat et à une aide humanitaire". Lors d'une réunion à Pékin impliquant le chef de la diplomatie chinoise et ses homologues de plusieurs pays arabes et musulmans, Riyad al-Maliki, le représentant diplomatique palestinien, a déclaré : "Notre venue à Pékin vise à aborder le 'crime barbare' infligé au peuple palestinien par Israël à Gaza".

États-Unis : "L'Autorité palestinienne s'est rétractée de la négation du massacre lors de la fête à Re'im, ce n'est pas sa position officielle"

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale des États-Unis a commenté la déclaration du ministère palestinien des Affaires étrangères, qui avait nié le massacre perpétré par le Hamas lors d'une fête à Re'im et accusé Israël à la place. Selon le porte-parole, "cette déclaration ne respecte pas les familles et les proches de ceux qui ont perdu la vie dans l'horrible attaque terroriste menée par le Hamas le 7 octobre. Nous comprenons que l'Autorité palestinienne a retiré cela de son site, et nous sommes heureux qu'elle ait clarifié depuis que ce n'est pas sa position officielle."

Tsahal annonce la mort de deux nouveaux soldats : le sergent Dvir Barazani et le caporal Yinon Tamir

Le porte-parole de l'armée israélienne a autorisé la publication des noms de deux nouveaux soldats tombés au combat lors d'une opération militaire dans le nord de la bande de Gaza : le sergent Dvir Barazani, 20 ans, de Jérusalem, soldat dans le bataillon 890 de la brigade parachutiste, et le caporal Yinon Tamir, 20 ans, de Pardes Hanna-Karkur, également soldat dans le bataillon 890 de la brigade parachutiste.

Médias palestiniens : l'armée israélienne bombarde depuis minuit l'hôpital indonésien à Gaza

L'agence de presse palestinienne Wafa a rapporté que depuis minuit, l'armée israélienne effectue des frappes continues et massives autour de l'hôpital indonésien situé dans le nord de la bande de Gaza. Les Palestiniens affirment que Tsahal a déployé des tireurs d'élite autour de l'hôpital et que des chars l'encerclent. Selon Wafa, les bombardements dans la région sont sans précédent et comprennent, entre autres, des frappes aériennes au moyen de drones et des tirs d'artillerie. Il est également allégué que des tirs sont dirigés contre quiconque tente de sortir de la zone, et que plusieurs personnes, y compris des médecins, ont été blessées dans les bombardements.

IDF Spokesperson

Radio JM / i24News